Concours de Chantonnay le 12 janvier 2020

Les débutants ont poursuivi leur "imprégnation"... Maëlys est désormais surclassée afin d'éviter les restrictions qui entravent l'accès des poussins à la compétition. Avec Baptiste ils ont fait montre encore d'une autonomie de bon aloi. Inès également, mais elle est entrée dans une phase de consolidation, il va lui falloir admettre que la progression n'est pas linéaire...

Enfin, évoquons le "cas" Simon 2... La confirmation d'avant Noël est caduque, il est retombé dans des scores très moyens après le feu de paille d'Aizenay. C'est une question d'attitude plus que de technique, mais que de temps perdu et d'occasions gâchées alors qu'il est parmi les plus assidus à l'entraînement, qu'il a la chance d'avoir débuté en poussin et de présenter un gabarit "confortable" pour un benjamin !

Pas mal de jeunes Vendéens - pour une fois - sur une compétition, c'est une bonne chose, cela rassure un peu quant à l'avenir de notre discipline.

Onze canetons avaient fait le déplacement, certains d'entre eux ne sont pas venus pour rien, à commencer par Côme : il gratte un point par rapport à sa dernière prestation (584...), cette meilleure performance France de la saison le situe en tête du classement national minimes, chapeau bas !

Idem pour Lucie 2 et Mathéo, la demoiselle explose la barrière des 500 (529 !), le damoiseau confirme à 528... Chez les cadets toujours, Colin déjoue à l'issue d'un week-end sportif vraiment trop lourd, faut pas charger la mule, heureusement la qualif France est dans la poche depuis Noël...

Pierre et Matou restent dans leurs bons points tandis que Mathilde marque le pas ; elle se cherche encore et n'ose libérer son tir alors qu'elle en a de toute évidence sous le pied, question de patience autant que de confiance.