(...début)

Et nos 4 autres canetons ? Lily-Rose avait déjà atteint un objectif remarquable, se qualifier pour le France dès sa 1ère année de pratique qui plus est dans le top 5 du classement national. Si elle démarre la compétition dans de bonnes dispositions, elle se désunit inexplicablement ensuite pour se retrouver loin du cut au final. Grosse déception bien concevable, mais quelle belle saison !

Lucie et Côme... Après un tir de qualification dans leur bonne moyenne, il n'ont pu tirer ne serait-ce qu'à leur niveau lors de leur 1er duel qu'ils perdent très déconfits.

Quant à Samuel... Disons qu'il a beaucoup "mûri" pendant ces 3 jours. Disons aussi qu'on l'a un peu "forcé" en ce sens tant en individuel qu'en équipe, le ton est souvent monté, les moments de tension sont le lot des compétitions de cette importance. En difficulté à la 1ère série puis au début de la seconde, il s'est bien repris ensuite pour réintégrer le cut de justesse avant de tomber logiquement face à l'un des favoris. Et par équipe, tétanisé par l'enjeu, il a quand même été de la dernière volée, victorieuse.

Par équipe justement le vendredi, les canetons ont déjoué... En position extrêmement favorable, pour cause, face aux derniers des qualifications, ils ont été acculés au barrage qu'il n'ont remporté, piteusement, que parce que leur moins mauvaise flèche était plus proche du centre que celle de Mulhouse !

Ce qui devait arriver arriva ensuite, face à Ardin ce fut un duel d'un niveau bien moyen qui leur échappa et les écarta donc d'un dernier carré qui leur était largement accessible... s'ils avaient tiré comme ils l'ont fait par la suite ! Et oui, des volées (enfin) à 54/55, c'est quand même beaucoup mieux que du 51/52... Une très honorable 5ème place a pu être préservée face à Pérols puis à Riom, mais cette impuissance et cette incapacité à maîtriser l'enjeu - à l'exception notable de Colin - sont bien décevantes.

Voilà pourquoi à l'heure du bilan on reste sur notre faim : on n'a même pas la cerise sur le gâteau que notre équipe devait "normalement" nous apporter ! Attention, une fois dans le dernier carré, l'affaire était loin d'être entendue, mais l'on se devait d'y accéder...